0 2 min 4 weeks

Le plus connu de ces étranges criminels est Charles Cullen. On lui prête des dizaines, voire des centaines de meurtres para-médicaux.

Cullen donne dans le psychologisme pro-domo en se déclarant victime des conditions déplorables de son enfance. A ma connaissance, tous les criminels ne viennent pas de là. L’excusisme para-freudien devra bien un jour se prendre un coup de pied où je pense.

Par contre en tant que jeune homme il a des comportements bizarres. A l’armée il se déguise en docteur. Il tente de se suicider, il n’arrive pas à s’intégrer.

Peu de temps après avoir décroché son diplôme d’infirmier, il commence sa série morbide de surdose par des médicaments en intraveineuse.

Il n’arrive plus à se contrôler et brise toutes les digues. L’institution ne s’inquiète pas outre mesure. Il est aidé par le fait qu’il change d’affectation et que les hôpitaux ne sont pas tenus à des enquêtes approfondies préalables, ni a un sérieux recueil des données inquiétantes versus l’équipe soignante.

En 2006, après avoir négocié pour ne pas avoir la peine de mort, il sera puni de 18 peines consécutives à perpétuité. Il ne sortira que le 10 juin 2403, date à laquelle il aura 443 ans.

Ce texte fait suite à une critique de la série : Clinique but non lucratif. Meurtres sous surveillance. Ange de la mort au Christus trinity. 7/10

Les faits criminels de William George Davis sont du même ordre. Tous les chemins mènent au décès que ce soit par voie Intraveineuse ou par intra-artérielle.

https://en.wikipedia.org/wiki/Charles_Cullen

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *