0 2 minutes 2 mois

Une liste imparfaite, non exhaustive et volontairement polémique des nouvelles attributions médicales pourrait ressembler à ceci :

  1. – Référent permanent, lien social.
  2. – Grand organisateur de la naissance, de l’amour et de la mort.
  3. – Gérant du mal de vivre.
  4. – Héritier des abandonnés.
  5. – Juge de paix, Substitut de l’autorité.
  6. – Dépositaire du secret
  7. – Gardien des traditions
  8. – Pygmalion
  9. – Grand gourou
  10. – Grand argentier de la sécurité sociale
  11. – Assistante sociale de luxe
  12. – Curé de campagne, pasteur, rabbin ou imam
  13. – Père, mère, grand-père, grand-mère

* Référent permanent, lien social : Le médecin dans son rôle de référent, semble avoir mieux résisté à l’évolution des mœurs que les autres référents traditionnels qu’étaient l’instituteur, l’homme de culte, l’homme politique, qui véhiculent tous une image galvaudée de confiance perdue.

  • Le généraliste en particulier se retrouve souvent seul face à des problématiques diverses extra médicales pour les-quelles son avis est sollicité et qu’il ne peut pas éluder en se cachant derrière la toge hippocratique du tout puissant savoir scientifique.  » Que feriez-vous à ma place ? «  est une question souvent entendue lors de ces nombreuses consultations pré-textes à la recherche d’un conseil concernant l’éducation des enfants, l’attitude face à un tiers familial ou autre, quand ce n’est pas la gestion du patrimoine ou tout autre situation anxiogène qui entraîne le recours automatique au médecin en l’absence des autres référents habituels familiaux ou autres. Intolérable n’est ce pas Monsieur le Maire ? J’en parlerai à mon notaire….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *