0 4 minutes 2 mois

Châtiments collectifs, otages… de mauvais souvenirs :

Le thème essentiel suivant à mon avis qui est un principe de droit n’ait pas été abordé ni par le syndicat ni auprès des rares médias qui ne « bouffent » pas du docteur à longueur de journées et d’années:

En effet, les sanctions collectives même approuvées par le parlement sont-elles recevables par le conseil constitutionnel, voire par la cour européenne des droits de l’homme?

Imaginez la réaction des titulaires du permis de conduire Si le ministre de l’intérieur retirait 6 points à tous les titulaires du permis parce que (et c’est le cas cette année) le nombre des morts sur la route est en hausse ou parce que les autorités sont incapables ou ne veulent pas sanctionner tous les contrevenants au code de la route et autres chauffards?

Qu’il y ait des problèmes de financement de la protection sociale, personne ne le conteste, mais d’autres pistes existent:

1 Jamais on n’a demandé aux Français s’ils voulaient dépenser moins pour leur santé dans le budget familial! peut-être que les dépenses de voiture et de loisirs ou d’autre sont à réduire avant ?

2 Les génériques! parlons-en: le prix des médicaments n’est pas fixé par les médecins mais par des autorités administratives et politiques qui doivent assumer leur responsabilité et ne pas se défausser sur le médecin dont ce n’est pas le rôle. il est surprenant de voir que certaines organisations professionnelles mettent le doigt dans l’engrenage.

3 En tant que spécialiste, je peux faire économiser à la collectivité xxx euros par jour ouvrable (calculs effectués sur 2 semaines consécutives de mon activité hospitalière et libérale):

En effet, souvent, les patients viennent me consulter avec un « paquet d’examens complémentaires » en disant: « docteur je viens pour ces bilans anormaux »; or le simple examen clinique classique, effectué par mes soins avant toute consultation préalable des bilans permet de voir que finalement seule une certaine fraction était nécessaire et rarement l’ensemble.

Corollaire de cet état de fait: avant de demander certains examens, il y a lieu de demander au préalable un avis spécialisé! Voyez ce que cela peut générer par an et par médecins comme économies!

D’ailleurs, dans une convention nationale antérieure, il y avait un article stipulant que l’avis préalable du médecin conseil était indispensable, si plus de 5 paramètres biologiques étaient demandés; Bien sur, cet article n’a jamais été appliqué.

En rêvant un peu on pourrait reconvertir les 15 à 20000 médecins soit disant en trop vers une agence autonome de régulation des dépenses où ils auraient un objectif de réaliser là X millions d’euros d’économies de prescription ce qui est, comme le montre mon exemple, faisable.

Chaque médecin retiré du secteur prescriptif entraîne de plus des économies!!!!

Bien sur nos mentalités devraient évoluer un peu et nous devons accepter que nos prescriptions soient médicalement discutées!

4 Si la nation désire que le système de santé change, eh bien chiche et pourquoi pas mais il faudrait le dire haut et clair en précisant bien les contraintes et les avantages de chaque système. Le système anglais d’accord mais il faudra expliquer les listes d’attente, qui on soigne et surtout qui ne sera plus soigné faute de moyens. Là c’est comme au royaume uni, le politique qui prend ses responsabilités et assume sans se défausser sur le médical.

5 les lits d’hôpitaux en trop dans le court séjour à reconvertir en moyen et long séjour qui font défaut. Aucun homme politique ne veut assumer la décision car les élections.. de plus il est plus facile de fermer des hôpitaux de proximité que des lits de CHU bien plus coûteux….

6 Responsabiliser les patients et les éduquer, afin de ne pas répondre favorablement à toutes leurs demandes! Ainsi, ayant pratiqué durant de nombreuses années la médecine générale avant d’exercer la spécialité à titre exclusif la plupart des visites à domicile demandées par les patients relevaient du confort et n’étaient pas médicalement justifiées.

Là encore, la non prise en charge systématique par la collectivité des visites à domicile serait un facteur d’économies.

La visite à domicile est d’ailleurs une anomalie typiquement française !!!

Ceci n’est qu’une petite partie de mes idées et je sais que certaines d’entre elles risquent de choquer un nombre important de mes confrères, mais en discutant on peut progresser.

Dr BY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *